www.AsFaRabat.com


 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 FC Barcelone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 27 Sep - 1:39

FC Barcelone 3-2 Real Betis : Un édifice instable





Brillants pendant 45 minutes, les Catalans se sont fait rejoindre par le Betis après la pause avant d'arracher les trois points en fin de match grâce à Gudjohnsen (3-2).
Les faits et le jeu

Après le stage de remise en forme psychologique effectué dimanche à Gijon contre des promus dont l’ambition semble être cette année de battre le record de buts encaissés en Liga, Pep Guardiola avait décidé pour ce match au Camp Nou face au Betis de faire confiance au même trio offensif, à savoir Iniesta, Eto’o et Messi. Henry, remis sur pied après avoir attrapé un microbe la semaine dernière, prenait ainsi place sur le banc. Seules évolutions par rapport au match à Gijon, la titularisation de Touré au milieu à la place de Busquets et de Caceres en défense centrale à la place du capitaine Puyol. Le reste de l’équipe se composait ainsi de Valdes dans les cages, de Dani Alves, Marquez et Abidal en défense et de Xavi et Keita au milieu.

Comme à Gijon, Eto’o et Messi ont beaucoup alterné leurs positions avec le Camerounais généralement positionné à droite à la perte du ballon, tandis qu’Iniesta, en première mi-temps tout du moins, tenait son couloir gauche. On peut analyser ce positionnement de Eto’o et Messi en relation avec le comportement très offensif de Dani Alves, ou bien dans une logique de canalisation du jeu du jeune Argentin (l’axe oblige à jouer plus simple). Les hypothèses sont nombreuses. Au milieu, Keita réinventait le placement de Van Bommel (saison 2005-2006) en étant régulièrement en position de neuf et demi. Curieux positionnement pour un joueur avant tout recruté pour son impact physique et sa frappe de balle en dehors de la surface…

Le début de match, et plus globalement l’ensemble de la première mi-temps était à sens unique avec un Barça monopolisant le ballon et imposant un pressing très haut, avec une recherche de la verticalité et des couloirs. Face à un Betis plutôt joueur, notamment lorsqu’il s’agit d’exploiter les possibilités de contres, le Barça montrait un visage très séduisant qui se concrétisait dès la 17ème minute par un très joli but de Samuel Eto’o, auteur d’un crochet extérieur pour se défaire de la défense et d’un tir surpuissant sous la barre pour se défaire du gardien. Menés 1-0 les Andalous étaient à la dérive, incapables de faire barrages aux vagues catalanes ayant pour origine Iniesta, Eto’o, Messi ou même Touré. Sur une accélération de Messi qui trouvait au centre Eto’o, le Barça faisait logiquement le break à la 23ème minute et pouvait imaginer une fin de soirée des plus agréables.

Toutefois, le tableau n’était pas parfait coté blaugrana avec des signes de faiblesse défensifs certes ténus, mais déjà relativement inquiétants eu égard à l’indigence des Andalous en ce début de saison (zéro buts en trois journées). Si le couloir droit de Daniel Alves trop souvent déserté par les Blaugrana fait office de bonne illustration, il ne doit pas occulter la fébrilité générale du secteur défensif catalan. Ainsi après plusieurs incursions coté Alves, c’est plein axe que Emana se jouait de Marquez, bien à la peine dans les duels ce soir, pour effaroucher la barre transversale de Victor Valdes avec une frappe trop puissante et mal ajustée (27ème).

Cette escarmouche en terres catalanes n’était cependant qu’un simple avertissement, et trouvait rapidement une réponse avec Alves (frappe à la 29ème et à la 46ème, incursion dans la surface avec un petit lob un peu trop facile à la 39ème) ou Messi (mystification de la défense à coup de feintes de frappe à la 30ème). Même Abidal s’y mettait avec quelques bonnes combinaisons avec Iniesta (notamment 41ème). Au terme des 45 premières minutes, le Camp Nou avait de quoi être content avec un avantage de deux buts, du jeu et du spectacle. La suite ne pouvait qu’être du même acabit… à moins que les largesses défensives entraperçues lors du premier acte à quelques occasions ne laissent place à un tout autre scénario.

Le second acte débutait sur un faux rythme avec un Barça moins tonique et agressif dans son attaque de balle, mis sous pression dans la relance et incapable de s’adapter au passage à deux attaquants côté Betis. Conséquence de ce relâchement collectif, le Betis récupérait de nombreux ballons et parvenait à enchaîner des séquences de passes, en se rapprochant de plus en plus des cages de Valdes : 57ème, Jose Mari se jouait de Marquez et décochait une frappe non cadrée ; 58ème minute, Capi envoyait Valdes à la claquette ; 59ème minute, Touré cherchant à dégager provoquait un coup franc indirect dans la surface que Monzon se chargeait d’expédier dans les filets de Valdes en déchiquetant une parodie de mur défensif. Le Betis réduisait ainsi la marque, et faisait planer le spectre d’une nouvelle contre performance catalane à la suite du match nul contre Santander. La sérénité défensive déjà peu présente en première mi-temps faisait place à une sorte de chaos tactique en défense avec des espaces entre les lignes impressionnants et de mauvais positionnements des deux centraux. Si à la 63ème, Valdes intervenait légalement en dehors de sa surface, et si à la 65ème, l’arbitre oubliait un penalty assez évident de Caceres, le Betis finissait quand même par égaliser en trouvant une nouvelle fois la brèche entre les latéraux et les centraux avec un José Mari seul face à Valdes qui ajustait un lob dans le petit filet.

Stupeur. Allait t-on avoir droit à un énième remake du "Barça incapable de garder un score" ? Il semblait bien que oui, puisqu’en dehors d’un bon coup franc de Xavi, les blaugrana peinaient à mettre en danger le gardien du Betis. Les entrées de Busquets (pour Touré), de Gudjohnsen (pour Keita), puis de Bojan (pour Eto’o) ne changeaient pas grand-chose, de même que les tentatives lointaines de Alves.

Néanmoins c’est de ce dernier que venait un centre que Gudjohnsen reprenait de façon peu orthodoxe au second poteau pour donner l’avantage au Barça (80’). Le Barça se donnait de l’air, mais manquait ensuite d’alourdir la marque avec un Bojan en manque de confiance qui échouait en duel face à Casto et avec un Messi stoppé irrégulièrement après un petit festival technique. Alves y allait également de son coup franc en feuille morte, mais le score en restait à 3 buts à 2.

Soulagement pour les Blaugrana qui ont montré des qualités collectives de mobilité et d’envie intéressantes dans l’animation offensive mais aussi des lacunes défensives qui doivent cesser au plus vite sous peine de tout hypothéquer. Il ne faut pas s’arrêter uniquement sur le cas du couloir droit, c'est l’équilibre plus général de l’équipe en phase défensive qui manque d’assise. D’ailleurs les buts ne sont pas venus de la droite de la défense. Trop souvent coupée en deux, l’équipe n’a pas su garder son bloc avec une arrière garde souvent trop basse, et une relance manquant de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 27 Sep - 1:41

Les joueurs

Valdes : 4,5
Il ne rassure pas. Son jeu au pied est toujours aussi limité et il n’a pas convaincu sur le deuxième but sévillan avec une main trop molle.

Alves : 6,5
Son replacement défensif souvent tardif et lâche est la conséquence de son activité offensive débordante. A domicile face à une petite équipe comme le Betis, il ne faut pas trop serrer la bride du Brésilien dont les montées ont offert de nombreuses solutions et amené régulièrement un danger dont se serait bien passé la défense andalouse. Tout est affaire d’équilibre tactique, que ce soit au niveau individuel ou collectif, et ce dernier reste encore à bâtir. Mais avoir enfin un joueur qui anime son couloir après des années de Oleguer-Zambrotta, cela fait plutôt du bien.

Marquez : 4
Très décevant dans les duels (lenteur) et la relance.

Caceres : 5
Sa vivacité est intéressante, mais le positionnement laisse parfois à désirer. Il aurait du être sanctionné d’un penalty.

Abidal : 5
Une première mi-temps plus qu’encourageante avec quelques bonnes montées. Un second acte beaucoup plus difficile, notamment dans la relance.

Touré : 5,5
Mis au placard pendant la présaison par Keita puis maintenant par Busquets, il jouait gros ce soir. Il n’a pas déçu en première mi-temps avec une grosse activité. Plus brouillon et emprunté en seconde mi-temps et impliqué doublement sur le premier but encaissé (faute puis mur). Remplacé par Busquets.

Xavi : 5,5
Moteur du pressing, il a été à la manœuvre tant que tout allait bien… tant que tout allait bien.

Keita : 5
Son positionnement pose problème, car il se retrouve trop souvent dans une zone de finition qu’il ne maîtrise pas. Bon pressing en première mi-temps avec peu de déchet dans les passes, il a disparu en seconde mi-temps dans les duels.
Remplacé par Gudjohnsen, buteur décisif.

Messi : 6
Une passe décisive et quelques belles percées. Un bon match de l’Argentin, malgré quelques mauvais choix notamment à la 64ème où il oublie Eto’o. Cela aurait pu faire 3 à 1…

Eto’o : 6,5
Un doublé avec une palette large (but individuel puis placement impeccable pour reprendre le centre de Messi). N’a pas rechigné à la tâche à droite. Très en jambe avant de souffrir du manque de maîtrise collective en seconde période.
Remplacé par Bojan qui n’a pas réussi à débloquer son compteur malgré une énorme opportunité.

Iniesta : 6
Disponible et actif sur son côté gauche. Il a permuté un peu en deuxième mi-temps. Un manque de tranchant dans les derniers geste.

Fiche technique

FC Barcelone : Valdés - Alves, Márquez, Cáceres, Abidal - Touré Yayá (Busquets, 71’), Keita (Gudjohnsen, 71’), Xavi - Messi, Iniesta, Eto'o (Bojan, 77’).

Real Betis : Casto - Nelson, Arzu, Juanito, Fernando Vega - Mehmet Aurelio, Emaná (Damià, 46’), Capi (Juande, 86’) - Mark González (Monzón, 40’), José Mari, Sergio García.

Buts : 1-0, 17’ : Eto'o. 2-0, 23’ : Eto'o. 2-1, 59’: Monzón. 2-2, 67’: José Mari. 3-2, 80’: Gudjohnsen.

Arbitre : Daudén Ibáñez
Avertissement : Touré Yayá (15’), Fernando Vega (43’), Capi (74’), Busquets (85’), Mehmet Aurelio (86’).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 27 Sep - 1:48

Eto'o marque son 100ème but sous le maillot blaugrana

Avec les deux qu'il a marqué ce soir au Camp Nou lors de la victoire contre le Betis (3-2), l'attaquant camerounais, Samuel Eto'o, a déjà inscrit cent buts avec Barcelone...




Lors de ses cinq saisons à Barcelone, Eto'o a inscrit 80 buts en championnat, 17 en Ligue des Champions, 2 en Copa del Rey et un lors du Mondial des clubs. Il n’y a que deux compétitions officielles qui lui ont résisté : la Supercoupe d’Espagne et la Supercoupe d’Europe.


Même si au début de cette saison, ni le club ni l'entraîneur, Josep Guardiola, n’étaient avec lui, Eto'o a convaincu tout le monde que, bien qu'il ait subi deux blessures au cours des deux dernières saison, il n'a pas perdu, à 27 ans, son instinct de buteur.

Cette saison, il a déjà marqué trois fois en Liga et trois fois également en Ligue des Champions. Il a participé aux 6 matchs, à chaque fois en tant que titulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 27 Sep - 1:49

Capitaines du navire

Eto'o, Marquez, Messi et Jorquera formeront le groupe d'appui aux capitaines...



Les quatres capitaines du Barça 08-09Les canteranos Carles Puyol, Xavi Hernández, Víctor Valdés et Andrés Iniesta seront les quatre capitaines du FC Barcelona durant cette saison, comme l'a confirmé le technicien de l'équipe azulgrana, Josep Guardiola.

Puyol et Xavi sont de nouveau au rendez-vous avec le brassard, tandis que Valdés remplace Ronaldinho, à présent à Milan,dans le rôle de troisième capitaine. L'équipe aura, cette saison, Iniesta en tant que quatrième chef de l'équipe.

Samuel Eto'o, Rafa Márquez, Leo Messi et Albert Jorquera, ceux qui avaient aussi postulés pour le capitanat, complèteront la tâche lorsqu'il le sera nécessaire. "C'est une bonne nouvelle qu'autant de joueurs veuillent être des capitaines, et qu'ils soient tous disposés à donner un coup de main" a souligné Guardiola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 27 Sep - 1:51

Milito ne sera pas au point avant février 2009

La date de retour du défenseur central Argentin se voit en effet considérablement retardée...

Gabi MilitoLe retour de Gabi Milito sur les terrains de jeu pourrait être retardé jusqu'à février 2009. En effet, ceci est la pire des prévisions médicales qu'ont pu établir les médecins du Barça, qui serait finalement comprise entre une période de six à huit mois concernant la récupération de l'Argentin, d'après les informations émises dans le programme 'La Graderia' d'Ona FM.

"Milito est pour le moment occupé dans l'étape de récupération préalable au retour. Il n'est pas encore en état de jouer. L'opération ne date que d'il y a quatre mois et on avait établi une absence allant de six à huit mois. Nous en sommes donc à quatre mois, pratiquement la moitié. Il faut attendre un peu, vu qu'il n'en est qu'à la phase de récupération", a déclaré le médecin de la sélection argentine, Homero d'Agostino, à la station de radio en question. Soulignons que ce médecin est le même qui avait confirmé que "le joueur retournera à Barcelona début octobre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Dim 28 Sep - 21:19

Le Barça remporte un derby complètement fou (1-2) !


Le Barça a remporté de justesse le derby catalan face à l’Espanyol Barcelone. Après des buts de Corominas et Henry, Messi a transformé un penalty pendant les arrêts de jeu.

Josep Guardiola réalisait un gros coup pour cette cinquième journée de championnat. Sur le banc mercredi dernier, Thierry Henry retrouvait une place de titulaire en pointe, à la place de Samuel Eto’o. Mis sur la touche, l’attaquant camerounais voyait Andres Iniesta prendre le côté gauche et Lionel Messi le droit. Au milieu, Xavi, Busquets et Gudjohnsen, buteur cette semaine, étaient titulaires. Enfin, en défense, Rafael Marquez laissait son poste à Puyol, Piqué, Abidal et Alves.

Le Barça surpris par Corominas



Le début de rencontre était à l’avantage du Barça. Tactiquement bien en place, les Catalans dominaient les échanges et se procuraient rapidement de bonnes occasions, comme celle de Xavi au quart d’heure de jeu. Le tir du milieu de terrain espagnol était malheureusement renvoyé par la transversale.

Contre le cours du jeu, ce fut l’Espanyol qui ouvrait le score à 19ème minute. Gêné par Luis Garcia dans son petit rectangle, Victor Valdés dégageait mal son ballon et, très facilement, Corominas pouvait conclure en cadrant son tir. L’arbitre ne signalait pas la faute sur le portier catalan et validait le but : 1-0.



Surpris sur la première phase dangereuse des locaux, les hommes de Guardiola tentaient de réagir en multipliant les occasions. Henry, à la 36ème, manquait un but tout fait après un gros travail de Messi. Seul pour mettre le ballon au fond, le Français voyait son action repoussée par Nicolas Pareja sur la ligne.

Très tendue, la première mi-temps se concluait par une nouvelle action litigieuse. Sévère au niveau des cartons depuis le début, Medina Cantalejo poursuivait son festival et adressait un second avertissement à Néné pour une faute sur Sergi Busquets. Un arbitrage général lamentable qui laissait les bianquazul à dix pour la seconde période.

Rencontre interrompue



Sans solution en début de seconde période, le Barça renouvelait son effectif avec les entrées successives de trois joueurs. Eto’o, Keita et Bojan entraient à la place de Abidal, Gudjohnsen et Busquets.

Toujours aussi tendue sur le terrain, la rencontre prenait un virage encore plus dramatique dans les tribunes. Alors que certains imbéciles balançaient des fumigènes dans les gradins, d’autres défonçaient un portail de sécurité aux abords de la pelouse pour les éviter. Le résultat fut immédiat : suspension de la rencontre pendant une dizaine de minutes.

Henry à l'affût



En supériorité numérique, le Barça mettait continuellement la pression en attaque, mais prenait aussi énormément de risques sur les contres. La pluie d’occasions Blaugrana était quand même récompensée à la 83ème minute. Suite à une énorme erreur de Kameni, Henry pouvait récupérer le ballon et marquer facilement dans un but vide : 1-1.

Le dénouement final de cette rencontre à suspense se produisait pendant les arrêts de jeu. Sur sa dernière attaque, le Barça voyait Eto’o s’apprêter à tirer au but. L’ex défenseur anderlechtois Pareja se jetait dans ses pieds et provoquait un penalty. Messi, avec beaucoup de sang froid, trompait Kameni depuis les onze mètres.

Ligue des Champions mercredi

1-2, le Barça remporte in extremis un derby qu’il a dominé de bout en bout. Malgré les grossières erreurs arbitrales et l’ambiance électrique du stade de Montjuïc, les Blaugrana repartent avec les trois points.

Le Barça disputera cette semaine sa deuxième rencontre de Ligue des Champions. Mercredi, à 20h45, les Catalans joueront en Ukraine face au Shaktar Donetsk. Le week-end prochain, le Barça affrontera l’Atlético Madrid au Camp Nou. Coup d’envoi samedi à 22h00.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Dim 28 Sep - 21:23

Espanyol 1-2 FC Barcelone: La rage de vaincre


Le Barça s'est imposé deux buts à un à l'issue d'un match où la victoire semblait inespérée, mais avec de la volonté et de la hargne, et en bénéficiant d'un penalty miraculeux après treize minutes d'arrêts de jeu, une "mini prolongation" justifiée par de nouveaux incidents dans les tribunes.



Iniesta, le meilleur Blaugrana en première période

Les faits et le jeu

Comme il a pris l'habitude de le faire depuis le début de saison, Guardiola a choisi d'aligner une équipe "originale" pour affronter le voisin barcelonais. Ainsi, si la defense n'offrait aucune surprise (bien que Marquez était sur le banc pour la première fois depuis 3 matchs), le milieu par contre était amputé des deux africains Yaya Touré et Keita, remplacés par Sergio Busquets et Gudjohnsen. Xavi, par contre, était le seul milieu qui ne se trouvait pas victime de la "rotation", et il tenait une nouvelle fois sa place dans l'entre-jeu. Quant à l'attaque, elle avait de quoi surprendre puisque le double buteur de mercredi, Eto'o, était remplacé par Henry en pointe. Messi et Iniesta étaient reconduits sur les ailes.

Les toutes premières minutes semblaient assez équilibrées, mais petit à petit, le Barça, fidèle à ses principes, occupait le camp adverse et positionnait son bloc assez haut, avec un système ayant pour but de presser directement la defense et gêner la relance du rival. Le premier fait de jeu sérieux arriva à la cinquième minute, où les visiteurs auraient pu bénéficier d'un penalty pour une main dans la surface suite à un centre d'Alvés. Mais les premières véritables situations dangereuses provenaient d'un Iniesta très en jambes, d'abord suite à un bon travail précedent une frappe non cadrée, ensuite, et surtout, par un centre dévié par un defenseur qui aurait pu faire mouche, à la onzième minute. C'est Henry qui s'illustrait quelques secondes plus tard, mais lui non plus ne trouvait pas le cadre, suivi par Xavi qui tirait de l'extérieur de la surface après avoir bénéficié d'une belle inspiration de Sergio Busquets. Malheureusement, la frappe de l'international espagnol ne trouvait que la transversale. L'attitude des Blaugrana sans le ballon était toujours intéressante puisque chaque joueur de la ligne offensive se précipitait sur le porteur du ballon en face de lui dès que ce dernier recevait le cuir. Et pourtant, cet état d'esprit ne les empêchait pas d'encaisser le premier but, issu d'une série d'erreurs malheureuses. Abidal, peu rigoureux dès qu'il s'agit de jouer le hors-jeu, couvrait son adversaire direct, ensuite Piqué ne pouvait dégager correctement le ballon qui parvenait dans sa zone, et enfin Valdés se rendait coupable d'une faute de main, même s'il est impossible de ne pas signaler la faute de Luis Garcia qui l'empêche de jouer sereinement sur cette action. Corominas était à la reprise et ouvrait le score. 1-0 pour les locaux. Bien entendu, la réaction du FC Barcelone ne se faisait pas attendre, par son joueur le plus électrique, Messi, qui remontait le ballon avec une aisance diabolique, mais qui ne peut rendre sa chevauchée décisive...Son compère du côté droit, Alvés, n'était pas plus heureux, voyant sa frappe sur un coup-franc indirect passée au dessus. Imprécis, souvent trop brouillons, les Blaugrana ne parvenaient pas à égaliser, malgré une dernière occasion miraculeusement sauvée par les joueurs de l'Espanyol, suite à une action Alvés-Messi-Henry. La fin de la première période vit Nené être expulsé pour un second carton jaune, après une faute sur Busquets.



La reprise du match était peu réjouissante. Les visiteurs ne parvenaient à aucun moment à "révolutionner" le match, à donner cet impact supérieur pour faire la différence, à hausser le ton pour tenir leur rang. Seul un coup-franc non cadré de Xavi était à se mettre sous la dent dans le premier quart d'heure, et le match était coupé suite aux habituels incidents dans les gradins. Les fumigènes obligeaient l'arbitre à stopper longuement la rencontre. Après la reprise, les Barcelonais se projettaient vers l'avant, mais ne pouvaient pas trouver la faille, malgré les tentatives d'Eto'o, Henry, ou Iniesta. Sans abandonner, ils multipliaient les incursions. C'est alors que, quand tout espoir semblait vain vu les multiples tentatives ratées, les Blaugrana égalisèrement finalement. Sur une longue ouverture de Xavi, Henry était lancé et bénéficiait d'une mésentente entre ses adversaires pour égaliser dans le but vide. Mais ce n'était que le prélude d'une surprise encore plus grande, puisqu'après treize minutes d'arrêts de jeu, et plusieurs remontées de balles de l'Espanyol qui auraient pu être fatales si les locaux avaient eu plus de jus, face à une équipe du Barça déséquilibrée derrière, l'arbitre, principal protagoniste de cette rencontre, sifflait un penalty pour les visiteurs après une faute sur Eto'o. Messi se chargeait de le transformer, et, ainsi, le Barça remportait le match. Une victoire qui, bien qu'ayant de quoi soulager, ne peut masquer certaines lacunes de l'équipe visiteuse, qui s'en sort finalement, récompensée pour sa ténacité et sa capacité à y croire jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Dim 28 Sep - 21:25

Les joueurs

1- Victor Valdés 5/10 : gêné par Luis Garcia sur le but encaissé, il est toutefois coupable d'une faute de main.

20- Daniel Alvés 5/10 : bien qu'ayant un état d'esprit offensif qui en l'espace de quelques matchs est bien plus réjouissant que l'attitude amorphe d'un Zambrotta sur toute une saison, il laisse beaucoup d'espaces dans son dos, et reste globalement à un niveau moins élevé que dans son proche passé. Surtout, il a d'étranges lacunes techniquement...

3 - Piqué 5/10 : sa première prestation en dedans depuis son arrivée. Moins rassurant à la retombée du ballon, il a en plus failli sur le but.

5 - Puyol 5,5/10 : à peine correct, il est le moins décevant des defenseurs. Pas aidé par Guardiola qui met entre ses mains une defense décimée numériquement par la sortie d'Abidal et les montées d'Alvés.

22- Abidal 3,5/10 : bien au delà de la volontée de l'accabler gratuitement, il constitue un problème à résoudre rapidement. Imprécis, peu rigoureux tactiquement, absolument absent des débats devant, il n'apporte aucun point positif à son équipe.

6- Xavi 5,5/10 : correct en première mi-temps, il a ensuite montré qu'il avait plus de mal quand l'équipe n'arrive pas à concrétiser. Il n'a malheureusement pas le profil pour augmenter son impact sur le jeu, et semble à l'aise seulement quand la machine tourne bien autour. Et pourtant, sa superbe ouverture sur le but d'Henry lui vaut la moyenne. Décisif donc.

28- Sergio Busquets 5/10 : s'il apporte effectivemment un bon équilibre puissance/technique, à l'image de Marquez quand il évoluait à ce poste, s'il est capable de belles ouvertures, s'il est assez mature, il n'a pourtant pas le même impact qu'un Yaya Touré, avec qui la comparaison devient inévitable vu le sort réservé à l'ivoirien par Guardiola.

7- Gudjohnsen 4,5/10 : titulaire pour la première fois cette saison, il a bénéficié de l'engouement autour de lui suite à son but, mais pourtant il continue de montrer que ses qualités (intelligence de jeu, présence physique) ne comblent pas ses lacunes, que l'on connait désormais depuis longtemps...Souvent perdu sur le terrain, il s'est cherché sans se trouver.

10- Messi 6/10 : de bonnes choses à tirer de son match, notamment des percées qui auraient pu faire la différence. Vu le niveau autour de lui, il s'en sort bien.

14- Henry 5,5/10 : passons son manque de vitesse tout au long du match, passons ses deux grosses occasions manquées en première période, passons le fait que Guardiola lui associe à la fois Bojan et Eto'o, ce qui ne lui a laissé que peu d'espaces, et reconnaissons que son opportunisme nous enlève une sacrée épine du pied...

8- Iniesta 6,5/10 : le meilleur en première période. S'il amène les deux premières occasions, il faut surtout signaler son travail defensif sur l'aile gauche, où il a fait plus qu'Abidal, en récupérant pas mal de ballons et en se positionnant intelligemment. En seconde période, il a bien démarré avant de baisser peu à peu.

Guardiola : S'il semble toujours un peu facile de pointer du doigt l'entraîneur plutôt que les joueurs en tant que collectif, force est de reconnaître que les choix de Guardiola ont tout pour surprendre, et c'est loin d'être un raccourci que de le viser particulièrement. La victoire est là, mais il est impossible de ne pas s'interroger sur des choix qui ont contribué à destabiliser cette équipe de Barcelone et à lui compliqué la vie, allant jusqu'à la conduire à la défaite, du moins le pensait-on avant que l'innatendu ne se produise. Que ce soit sur la composition de départ, ou sur les changements folkloriques, il y a beaucoup de choses à dire. La defense, tout d'abord, pas du tout impériale : pourquoi Abidal est reconduit alors qu'il est clair aujourd'hui qu'il y a un problème à régler de son côté ? Un tel choix ne peut s'expliquer que par le fait que, d'une part, Sylvinho n'ait absolument aucun crédit aux yeux de l'entraîneur, et, de l'autre, que ce dernier "ignore" que Caceres joue à ce poste en sélection. D'ailleurs, la seule fois où Abidal a été écarté, c'est Puyol qui était placé à ce poste... Pourquoi, sur les trois defenseurs qui ont pêché mercredi (Caceres et Abidal, impliqué sur un but, et Alvés qui a laissé d'enormes boulevards dans son dos), deux étaient reconduits, tandis que celui qui avait tenu son rang, surtout en première mi-temps (Marquez), était écarté ? Pourquoi Yaya Touré, pilier de l'équipe la saison précedente, est écarté au profit d'un joueur inexpérimenté et qui apporte moins dans l'entre-jeu, pourquoi un simple effet de mode autour de Gudjohnsen, dû seulement à un but, justifie de le titulariser alors qu'il n'a jamais trouvé sa place dans ce système et réussi à enchaîner de bonnes prestations, pourquoi Eto'o était sur le banc au profit d'Henry qui n'avait plus joué depuis deux matchs ? Quant aux choix faits en cours de matchs, ils étaient encore plus surprenants, Guardiola décidant, comme toujours quand son équipe est menée, de faire sortir un defenseur pour un attaquant (Abidal-Eto'o), ce qui n'implique pas forcement plus de danger, mais surtout un déséquilibre (Alvés dans une defense à trois ?), ou encore un milieu defensif pour un troisième avant-centre (Sergio Busquets-Bojan), le seul changement "logique" étant la rentrée de Keita pour Gudjohnsen. De quoi déjà se poser des questions malgré le fait que la saison commence à peine...

Fiche technique

RCD Espanyol: Kameni, Sergio Sánchez, Jarque, Pareja, Chica, Román, Moisés, Corominas (Sielva, 88'), Nené, Luis García (Callejón, 84') et Tamudo (Angel, 46').

FC Barcelona: Valdés; Alves, Piqué, Puyol, Abidal (Eto'o, 53'); Xavi, Busquets (Bojan, 65'), Gudjohnsen (Keita, 61'); Messi, Henry et Iniesta.

Arbitre: Luis Medina Cantalejo

Buts :
1-0, Corominas (19')
1-1, Henry (83')
1-2, Messi (p) (100')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Cox
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40229
Age : 61
Localisation : Pays Gaulois
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 3 Oct - 22:19

bravo MESSI , le dernier but enorme dans les arrets de jeu

http://goal2net.blogspot.com/search/label/Barcelona

_________________
As Far Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.AsFaRabat.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 4 Oct - 1:31

Shaktar Donetsk 1-2 FC Barcelone: remake en Ukraine

Menés 1-0, les Blaugrana ont réussi comme lors du derby face à l'Espanyol à inverser la vapeur d'extrême justesse dans les dernières minutes de la partie face à des Ukrainiens valeureux.
Les faits et le jeu

Sur le papier, le composition de l’équipe dessinée par Pep Guardiola offrait un certain nombre de changements par rapport à Samedi. Derrière, Abidal laissait son couloir gauche à Puyol ce qui permettait à Marquez de retrouver le onze des titulaires en compagnie de Piqué, tandis que Daniel Alves était positionné comme d’habitude à droite. Au milieu, point de Busquets ni de Gudjohnsen avec le retour du duo africain Touré-Keita aux cotés de Xavi, lequel était une nouvelle fois épargnée par les rotations, contrairement à Messi que Guardiola décidait de faire souffler en lui préférant une triplette Henry-Eto’o-Iniesta. Malgré les rotations, il y avait là une sorte de continuité. Pourtant une fois le jeu en place, le dispositif tactique blaugrana laissait songeur. Au-delà de la titularisation de Puyol à gauche (pourquoi ne pas tester Caceres à ce poste comme alternative à Abidal et Sylvinho ?), on était tout d’abord surpris par le positionnement de la charnière centrale : Marquez à gauche, lui qui a l’habitude d’évoluer à droite pour allonger le jeu avec son meilleur pied, et Piqué à droite, lequel n’avait jusque là était aligné qu’à gauche (généralement en complément de Puyol). Mais il ne s’agissait que de l’entrée. Passons au plat de résistance et ce formidable contraste entre un couloir gauche embouteillé avec donc Puyol, mais aussi Keita, Iniesta et bien souvent Henry, et un couloir droit, uniquement occupé par Daniel Alves… On connaît les capacités du Brésilien à occuper son couloir et à multiplier les allers-retours mais un tel différentiel était-il bien raisonnable ? Certes Samuel Eto’o venait par moment s’aventurer à droite, mais la plupart du temps c’était Alves ou le désert tandis qu’à gauche, Iniesta, Keita et compagnie se marchaient sur les pieds. Messi sur le banc, personne ne le remplaçait vraiment d’où un jeu déséquilibré avec une animation offensive atone et peu dangereuse si ce n’est à la 14ème minute où Henry, bien lancé par Eto’o en profondeur manqua son face à face avec le gardien.



60 % de possession, mais seulement deux frappes cadrées en 45 minutes (l’autre étant à l’actif de Daniel Alves, 30’) et un seul corner. Le Barça était de nouveau rongé par ses vieux démons, à savoir la possession de balle rendue stérile par une absence de mouvement, d’agressivité et de percussion. De son côté de le Chaktior défendait avec application et tentait crânement sa chance en contre. Les Ukrainiens manquèrent toutefois à la coutume actuelle qui veut que tout adversaire du Barça marque sur sa première occasion. En effet à la 36ème minute, à la suite d’un ballon perdu au milieu par Alves, Brandao adressait un centre en direction de Luiz Adriano, lequel profitait d’une toile de Marquez pour transmettre à Ilsinho qui seul face à Valdes perdait son duel en voyant la main du portier catalan envoyer le cuir au dessus de la transversale. Ce n’était toutefois que partie remise puisqu’à la 44ème minute, le Chaktior ouvrait finalement la marque par l’intermédiaire du remuant Ilsinho : à la suite d’une longue ouverture, Piqué manquait sa tête et ouvrait la voie du but au Brésilien du Chaktior lequel arrivait à se jouer de Puyol puis de Valdes. 1-0 à la pause pour les Ukrainiens, et une nouvelle fois un but encaissé par le Barça, lequel confirmait ainsi son incapacité en ce début de saison à fournir une « clean sheet ».

La deuxième mi-temps voyait un rééquilibrage tactique s’opérer avec une inversion des positions en charnière centrale et surtout l’ordre donné à Keita et à Eto’o de repeupler le couloir droit. Face au désastre tactique de la première mi-temps, Guardiola et son staff venaient de réagir. Ce n’était toutefois pas suffisant pour donner un véritable allant au jeu offensif catalan toujours englué dans les mailles du filet ukrainien. Hormis un frappe non cadrée d’Iniesta et un joli coup franc d’Alves repoussé par le gardien, rien n’était à noter jusqu’à la sortie de Henry et l’entrée de Messi (60’). Ce dernier était à l’origine quelques minutes plus tard (68’) d’une offrande pour Eto’o, lequel se prenait les pieds dans la pelouse et manquait complètement son un contre un avec le gardien. Décidément le Barça n’y arrivait pas. Guardiola décidait alors de lancer Bojan à la place d’Eto’o (74’), mais contre le cours du jeu, c’était le Chaktior qui était proche de doubler la mise, puisque Alves coupable d’un tacle violent semblait avoir commis son forfait à l’intérieur de la surface. Monsieur Webb estimant que la faute était en dehors ne donnait aux Ukrainiens qu’un coup franc que Srna reprenait de volée pour chauffer les gants de Valdes peu sollicité depuis la reprise. Le Barça sentant les minutes s’écoulait lançait son dernier remplaçant (Gudjohnsen pour Keita à la 81ème) mais ne trouvait toujours pas la faille (festival de Bojan mais frappe au dessus, 82’).



C’est alors que deux incidents provoquèrent l’égalisation. Premier incident, le dégagement en touche du Chaktior, autant motivé par la volonté de sortir le danger que de laisser souffler l’un des leurs qui était resté au sol. Les Barcelonais n’estimant pas qu’il s’agissait d’une touche volontaire (le « blessé » s’étant d’ailleurs très vite relevé) jouaient le coup avec Bojan. Survint alors le deuxième incident, la toile incroyable du gardien lequel laissait échapper le ballon que Messi en renard envoyait dans les filets. Egalisation aussi incongrue qu’inespérée pour les Blaugrana.

Une égalisation gag, voila qui rappelait étrangement le derby de samedi (les abrutis en tribune en moins). Et ce n’était pas fini ! Puisqu’à la dernière minute des arrêts de jeu, Xavi offrait à Messi un caviar que ce dernier transformait en but d’une géniale balle piquée. De quoi pousser le remake encore plus loin ! Avec ses trois points, le Barça s’est quasiment ouvert le chemin des huitièmes de finale et a montré qu’il était capable, comme le Real, passé maître dans cet exercice, d’aller glaner les trois points dans les toutes dernières minutes. Une victoire à l’extérieur, qui plus est arrachée sur le fil, voilà deux choses que l’on ne voyait pas si souvent que cela la saison dernière. Si la joie des Barcelonais (communion avec le banc) faisait plaisir tout comme le résultat, il ne faudrait tout de même pas s’enfermer dans ce genre de prestation : il n’y aura pas toujours un final renversant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
birou7 nifdik ya baklawa
Vip Stadiste
Vip Stadiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 27
Localisation : tunisie
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 4 Oct - 1:38

Les joueurs

Valdes : 6
Quelques interventions décisives dans une soirée somme toute bien tranquille. Ne peut pas grand-chose sur le but encaissé.

Alves : 5
Abandonné en première mi-temps dans son couloir, il a été peu influent. Coupable d’un tacle qui aurait pu être jugé dans la surface et de quelques pertes de balle. Précieux par contre sur coup de pied arrêté.

Piqué : 6
Souvent bien placé, il dégage une assurance intéressante. On attend de voir ce qu’il donne face à du lourd. Réponse dès ce Week-end peut-être avec un certain Kun Aguerro. A son passif, un raté qui entraîne l’action du but : contre l’Espanyol c’était un dégagement du pied, cette fois-ci c’est un dégagement de la tête.

Marquez : 5
Un ou deux gros passages à vide qui ont amené du danger sur la cage de Valdes. Plus à l’aise en central droit en second période.

Puyol : 4,5
Il se fait bouffer par Ilsinho sur le but. Pas maladroit dans son couloir, mais un apport limité.

Touré : 6
Puissance et sérénité. Business as usual.

Xavi : 6,5
Plaque tournante du jeu et une formidable capacité à conserver le ballon. Il a donné les principales impulsions vers l’avant, même si cela n’a souvent pas été suffisant pour amener le danger sur le but ukrainien. Il délivre une merveille de passe à Messi pour le but de la victoire.

Keita : 3
Perdu tactiquement, ne sachant où se positionner et marchant souvent sur les plates bandes de ses coéquipiers, il a livré une prestation inquiétante à la limite de l’inexistence. Remplacé par Gudjohnsen que l’on a guère plus vu. Il y a vraiment un problème de casting au Barça pour ce poste de second relayeur à côté de Xavi (Iniesta étant sur l’aile).

Iniesta : 5
Une prestation très terne du Canterano. Peu de ballons à se mettre sous la dent et peu de réussite dans les duels.

Henry : 4,5
Un duel manqué, quelques hors jeu, une tentation toujours aussi forte d’aller à gauche. Peu convaincant. Remplacé par Messi qui a réveillé l’animation offensive catalane et surtout inscrit deux buts : le premier en renard, le second avec classe. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Eto’o : 4,5
Il a peu pesé sur l’arrière garde du Chaktior, et sa complicité avec Henry ne saute pas aux yeux… Décalé sur la droite en seconde période avant l’entrée de Messi, il rate la balle de l’égalisation sur un service parfait de ce dernier. Remplacé par Bojan qui a failli remettre le Barça sur les bons rails à la suite d’un raid solitaire spectaculaire. Auteur du centre qui amène la boulette du gardien : anecdotique ?

Fiche technique

Shaktar Donetsk : Pyatov - Srna, Ischenko, Chygrynskiy, Shevchuk - Hubschman, Ilsinho (Willian, m.86), Duljaj (Lewandowski, m.90+3), Fernandinho – Brandao, Luiz Adriano (Seleznov, m.72).

FC Barcelone : Valdés – Alves, Piqué, Márquez, Puyol - Toure Yayá, Keita (Gujohnsen, m.81), Xavi - Iniesta, Eto'o (Bojan, m.75), Henry (Messi, m.60).

Buts : 1-0, m.44 : Ilsinho. 1-1, m.87 : Messi. 1-2, m.90+5 : Messi.

Arbitre : Howard Webb (Anglais).
Avertissements : Xavi (m.41), Srna (m.47), Fernandinho (m.58), Chygrynskiy (m.69), Keita (m.78), Brandao (m.88), Márquez (m.88), Iniesta (m.90+3).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
pauleta48
goal pro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 551
Age : 103
Localisation : terre
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Dim 26 Oct - 13:03

encore un super match du Barca contre Almeria, 5-0 score final, acquis à la mi-temps, après en seconde mi-temps ils ont joué avec le ballon sans réussite.

vidéos des buts
http://www.tvgolo.com/football.php?subaction=showfull&id=1224969851&archive=&start_from=&ucat=41&
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pauleta48.deviantart.com/
pauleta48
goal pro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 551
Age : 103
Localisation : terre
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Lun 10 Nov - 16:37

FC Barcelona 6-0 RC Valladolid
Eto'oX4
Henry
Guddy

http://www.tvgolo.com/football.php?subaction=showfull&id=1226180853&archive=&start_from=&ucat=41&


buts par buts et tout en bas ya le résumé du match study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pauleta48.deviantart.com/
Cox
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40229
Age : 61
Localisation : Pays Gaulois
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 30 Jan - 8:39

Nuñez: "Le Barça est très supérieur au Real Madrid" Very Happy

L'ex
président du Barça, Josep Lluís Nuñez, a parlé ce jeudi de l'actualité
blaugrana. Nuñez considère que "le Barça est très supérieur au Real
Madrid" et pense que "l'équipe peut gagner les 3 titres". Par rapport à
la situation du club merengue, l'ex président du Barça déclare que "le
Real Madrid est un désastre à cause de la dernière gestion, pas l'avant
dernière", en se référant à la gestion de Ramón Calderón et en
défendant Florentino Pérez.

Par rapport à la situation du
football actuel, Nuñez a alerté que "le Barça et Madrid ne peuvent pas
devenir des sociétés anonymes", en affirmant franchement que "ça serait
un désastre". L'ex président défend que le Barça "appartient aux socios
et pas à un multi-millionaire".


Nuñez s'est également référé
au présumé intérêt des candidats pour Lionel Messi, en affirmant que
"les symboles ne peuvent ni s'acheter, ni se vendre".


L'ex
dirigeant du Barça s'est montré enthousiaste avec le projet de
Guardiola. "C'est normal de rêver du triplé même si c'est très
difficile de le réaliser", et il a reconnu qu'il "aime beaucoup ce
Barça". Pour finir, il a évité de parler de l'actuel président
blaugrana, en disant clairement: "Je ne parle pas de Laporta".

Source : El Mundo Deportivo

_________________
As Far Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.AsFaRabat.com
Cox
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40229
Age : 61
Localisation : Pays Gaulois
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 30 Jan - 8:40

Messi: "Je ne veux pas quitter le Barça"




L'Argentin a affirmé qu'il considère le Barça comme sa maison et qu'il tient à rester en Catalogne afin de remercier le club pour ce qu'il a fait pour lui.

Lionel Messi a coupé court aux rumeurs faisant état d'un possible intérêt d'un ou plusieurs candidats à la présidence du Real Madrid en soulignant son intention de rester à Barcelone. "Je ne sais pas d'où tout cela sort mais je n'ai jamais eu l'intention de jouer dans un autre club. Je partirai uniquement si l'on ne veut plus de moi, et non de ma propre volonté".

L'argentin , dans une interview accordé à Barca TV juste après le match contre Numancia dans lequel il a inscrit 2 buts, a affirmé qu'il considère le Barça comme sa maison car le club s'est toujours conduit d'une manière extraordinaire avec lui et sa famille, et cela depuis son enfance.

C'est pour cette raison que selon Lionel Messi, "Rester à Barcelone est une manière de remercier le club" pour ce qu'il a fait pour lui.

Source : Marca

_________________
As Far Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.AsFaRabat.com
Habboubb
Animateur
Animateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9713
Age : 32
Localisation : Tunisie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 13 Mar - 0:55

BARCELONE : ABIDAL ALGÉRIEN ?

Selon des informations du journal El Mundo Deportivo, Eric Abidal aurait fait les démarches nécessaires pour acquérir la nationalité algérienne.

Marié à une Algérienne, l'ancien Lyonnais s'est renseigné auprès du consulat d'Algérie à Barcelone pour acquérir la nationalité algérienne. Blessé à l'adducteur droit, le défenseur de Barcelone et de l'équipe de France profite de son éloignement des terrains pour satisfaire sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mkachkh.com
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Mar 19 Mai - 6:13

Le Barça certifie sa domination
Après la défaite du Real Madrid


Alors que le Barça peut tout remporter cette saison, avec encore à disputer la finale de la Ligue des champions contre Manchester United le 27 mai à Rome, l'entraîneur Josep Guardiola n'avait jamais fait mystère de sa préférence. «La Liga est le plus beau des trophées, celui qui révèle qui a été le meilleur, celui qui apporte le plus grand réconfort et le plus de reconnaissance», avait assuré, il y a une semaine, le technicien catalan, 38 ans et qui connaît sa première saison dans l'élite après s'être fait les dents au Barça B (4e div.).

Des milliers de supporteurs «culés», décidément gâtés cette saison, ont fêté ce nouveau trophée à Barcelone (nord-est) autour de la fameuse fontaine des Canaletas, traditionnel lieu de célébration des victoires du club catalan. Le FC Barcelone réalise le premier doublé Liga-Copa depuis la saison 1997-1998 --déjà le club catalan, alors entraîné par Louis Van Gaal-- en remportant le 19e titre de champion de son histoire. L'équipe «blaugrana», séduisante et spectaculaire toute la saison à l'image de l'attaquant argentin Leo Messi, pourrait devenir le 27 mai la première équipe espagnole à réaliser le triplé Championnat-Coupe-C1. Petite revanche du destin, c'est l'équipe qui l'avait privé des célébrations du titre de champion à domicile le week-end dernier, Villarreal, qui lui a finalement offert la Liga en battant le Real Madrid samedi.

Avec huit points d'avance, le Barça ne peut plus être rejoint par le Real (2e), qui n'a au mieux que six points à prendre. Le milieu de terrain ivoirien Yaya Touré avait donné sa préférence pour que la Liga tombe dans leurs mains dès samedi soir pour pouvoir se concentrer «à 100%» sur la finale de la Ligue des champions. Touré, auteur de l'égalisation mercredi en Coupe contre Bilbao (4-1), avait ajouté qu'il ne fêterait pas le titre : «Je resterai à la maison et j'enverrai un SMS en catalan au capitaine (Carles Puyol) et à Xavi». Le Barça avait remporté sa dernière Liga en 2006, laissant les deux dernières saisons le titre à son plus grand rival, le Real, sacré 31 fois et assuré cette saison de la deuxième place.

L'arrivée de Guardiola, les départs de Ronaldinho et Deco, ainsi que l'explosion définitive de Messi et d'Iniesta, sont quelques-unes des explications de la passation de pouvoir..


Dernière édition par fanfar le Ven 22 Mai - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 22 Mai - 4:47

UN TOUR D'HORIZON SUR CETTE FAMEUSE EQUIPE DU BARCELONE :

Champion d'Espagne depuis le week-end dernier, le FC Barcelone
restera dans les annales de la Liga. Dirigés par un débutant, Pep
Guardiola, les Catalans ont réussi une saison fabuleuse, alliant le
beau jeu aux résultats. Trop rare pour ne pas être signalé.. LE PARCOURS Dire que le parcours de Barcelone a frôlé la perfection en 2008/2009 n'est
pas tellement exagéré. Le Barça de Pep Guardiola a réussi le tour de
force d'allier le fond et la forme. Durant toute la saison - ou presque
- le club catalan a développé un football flamboyant et gagné. Même
lors des grands rendez-vous, forcément plus crispants, les Blaugrana ne
se sont jamais reniés. Lorsque le Real Madrid revenait fort, Barcelone répondait encore par le jeu. Personne n'oubliera le 6-2 infligé aux Madrilènes lors de la 34e journée. Ce match incroyable a scellé le sort d'un championnat qui aurait été bouclé bien avant si Juande Ramos n'avait pas sorti la Maison Blanche de sa léthargie. A l'arrivée, il n'aura fallu que trente-cinq matches (ndlr : Barcelone a été sacré avant de jouer à Majorque) pour que les coéquipiers de Thierry Henry décrochent la timbale. Une timbale plus que méritée. Comme la manière, les chiffres parlent d'eux mêmes : 86 points, 104 buts marqués et 33 encaissés en 36 rencontres. Qui dit mieux ? Evidemment personne.. LE JOUEUR : Samuel Eto'o Au début de la saison, Samuel Eto'o faisait partie des indésirables au Barça. Poussé vers la sortie par Pep Guardiola, qui voulait définitivement tourner la page de l'ère Ronaldinho, le Camerounais s'est accroché au maillot blaugrana. Désireux de rester, Samuel Eto'o a fait les efforts nécessaires lors de la présaison pour
convaincre son nouvel entraîneur. Ce dernier a fini par craquer.
Quelques mois après, il ne regrette pas son choix. Avec Lionel Messi
et Thierry Henry, le Camerounais a martyrisé les défenses de la Liga et
est en lice pour être sacré meilleur buteur du Championnat d'Espagne.
Après 36 journées, Eto'o a déjà frappé à 29 reprises.
Epoustouflant.. L'ENTRAINEUR : Pep GuardiolaLes
spécialistes auront remarqué un fait assez rare cette saison. Johan
Cryuff, ancien joueur et entraîneur du FC Barcelone, n'a pas vilipendé
le Barça durant l'exercice 2008/2009. L'esthète, souvent acerbe et
critique, a sans doute apprécié, comme tout le monde, la démonstration
du club catalan. A l'origine de ce renouveau, un homme : Josep Guardiola. Choisi pour succéder à Frank Rijkaard l'été dernier, celui qui n'avait aucune expérience d'entraîneur à la tête d'une équipe première (ndlr : il dirigeait l'équipe B du Barça depuis 2007) a réussi un coup de maître, s'inspirant volontiers de celui qui était son mentor à Barcelone, un certain Johan Cruyff. Le résultat se passe de commentaires.. LA STATISTIQUE : +71C'est
la différence de buts affichée par le FC Barcelone après 36 journées de
Championnat d'Espagne. Les Catalans ont marqué 104 fois et encaissé 33
buts. Eto'o (29 réalisations), Messi (23 réalisations) et Henry (19)
sont les principaux responsables de cette orgie offensive. A noter que
les Blaugrana ont gagné cinq de leurs matches en inscrivant 6 buts.. LA DECLARATION : Pep Guardiola (entraîneur de Barcelone)."Je
suis sûr qu'avec un autre groupe de joueurs, je ne parlerais pas en
qualité de champion. Mais avec un autre entraîneur, ils auraient été
champions. Leur talent, leur humilité et leur volonté à travailler ont
été essentiels. Nous avons gagné la Liga et la Copa del Rey à trois
jours d'intervalle, nous sommes très satisfaits des efforts réalisés.
Nous avons disputé tellement de matches que nous n'avons pas eu le
temps de profiter de nos succès.". L'AVENIR : Le FC Barcelone ne s'est pas encore totalement projeté sur la saison prochaine. Et pour cause, après la Liga et la Coupe du Roi, le club de Joan Laporta a encore un titre à aller chercher. Le plus beau. Qualifié pour la finale de la Ligue des Champions, qu'il disputera face à Manchester United, le club blaugrana a l'occasion de réussir un triplé historique, le 27 mai à Rome. Après, il sera temps de penser à l'avenir. Et à contrer un Real Madrid qui veut redevenir Galactique. Pour ce faire, le recrutement d'un Franck Ribéry, entre autres, ne serait que bénéfique pour le club........

-----------------------------------------------------
Le Barça lorgne sur Hazard

Le milieu offensif belge de Lille, Eden Hazard, attire bien des convoitises. Pisté par la Lazio Rome, Arsenal et Chelsea, le quotidien catalan Sport a annoncé, mercredi, que le FC Barcelone
aurait aussi un oeil sur le jeune attaquant des Dogues. Auteur de
quatre buts cette saison, Hazard est nominé au titre de meilleur espoir
pour la saison 2008-2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Mer 27 Mai - 23:25

Ligue des champions: Barcelone n'aborde pas la finale dans les meilleures dispositions.

Une défense à rebâtir (Marquez forfait, Abidal et Alves suspendus) et un secteur offensif ébranlé par les blessures de Henry et d'Iniesta: Barcelone n'aborde pas la finale de la C1 dans les meilleures dispositions et Pep Guardiola est confronté à un sérieux casse-tête pour constituer un onze compétitif.

Alors qu'il ne lui reste plus qu'une marche à franchir pour réaliser un triplé historique Liga-Coupe du Roi-Ligue des champions et pour clôturer en apothéose une saison de rêve par un succès face à Manchester United, mercredi à Rome, le Barça voit ses fondations ébranlées, victimes d'un mois de mai dévastateur.

Henry, touché au ligament croisé externe du genou droit le 2 mai lors du clasico remporté 6-2 contre le Real Madrid, a été le premier à vaciller avant d'être suivi par Iniesta, victime le 10 mai d'une petite déchirure à la cuisse droite. En un peu plus d'une semaine, c'est ainsi une bonne partie du potentiel offensif des Catalans qui a été mis sur le flanc.

Mais la lutte acharnée livrée en demi-finale retour de la Ligue des champions contre Chelsea a elle aussi laissé des traces dans l'effectif catalan. Le Barça a certes arraché in extremis, le 6 mai à Stamford Bridge, sa qualification sur un exploit d'Iniesta dans les arrêts de jeu (1-1), mais il y a perdu la moitié de son arrière-garde, Abidal étant exclu en seconde période pour une faute sur Anelka et Daniel Alves récoltant son deuxième carton jaune de la compétition.

A l'aller au Camp Nou, c'est Marquez qui avait dû mettre un terme à sa saison pour une grave blessure au genou gauche. Autant d'avanies qui tombent mal pour Guardiola dont la +dream team+ est décimée et qui, de surcroît, n'a que peu de marge pour panser les plaies de son équipe.

En défense, seul Sylvinho s'impose naturellement comme le remplaçant d'Abidal à gauche, mais les 35 ans du Brésilien, face à la vitesse de Cristiano Ronaldo, peuvent faire réfléchir Guardiola. Pour les trois autres postes défensifs, Puyol et Piqué, dans l'axe, et Caceres, à droite, tiennent la corde même si ce dernier n'a jamais convaincu depuis son arrivée au club en juin 2008.

Mais Guardiola n'a pas écarté l'idée de faire reculer Yaya Touré, prenant ainsi le risque de déplumer son milieu de terrain et de voir l'Ivoirien revivre un nouveau calvaire après celui vécu contre Chelsea et Didier Drogba.

Pour s'éviter pareil dilemme en attaque, le Barça fait tout pour hâter le rétablissement de Henry et d'Iniesta. Se passer de l'ancien Gunner, auteur de 29 buts toutes compétitions confondues cette saison (dont 6 en Ligue des champions), serait particulièrment préjudiciable au moment même où Eto'o traverse une période de doute (2 buts lors des huit derniers matches).

Guardiola tient en outre à "récompenser" Henry de sa formidable saison en gardant bien au chaud sa place sur le côté gauche de l'attaque. Pour l'attaquant français, l'enjeu dépasse d'ailleurs le cadre strict du Barça, la Ligue des champions étant le seul trophée qui manque à son palmarès exceptionnel.

Quant à Iniesta, le sauveur de Stamford Bridge et inspirateur de génie des Catalans, sa présence est considérée comme vitale par le technicien catalan qui n'envisage pas une seconde la finale sans son milieu de terrain.

L'encadrement médical du club a donc mis les bouchées doubles et les deux joueurs ont repris l'entraînement et les exercices avec ballon depuis plusieurs jours. Si les réflexions vont bon train sur la manière de colmater les brèches en défense, l'optimisme est de mise en ce qui concerne Henry et Iniesta. Au Barça, l'attaque c'est sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 29 Mai - 23:27

Xavi récompensé

Xavi a été élu meilleur joueur de la finale de la Ligue des Champions remportée mercredi par Barcelone devant Manchester United (2-0). Le milieu catalan a notamment été l'auteur de la passe décisive pour le deuxième but inscrit par Lionel Messi à la 70e minute de jeu.Il s'agit d'une nouvelle distinction prestigieuse pour Xavi, déjà sacré meilleur joueur de l'Euro 2008 remporté par l'Espagne devant l'Allemagne (3-0) l'été dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habboubb
Animateur
Animateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9713
Age : 32
Localisation : Tunisie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Sam 30 Mai - 5:52

bravo vraiment a cette magnifique équipe de Barçcelone
et à leur jeune entraîneur Guardiola ... un doublé en Espagne+une CL d'Europe c'est vraiment une saison bien réussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mkachkh.com
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Mar 2 Juin - 21:16

Le Barça ne lâche pas Benzema

Selon les informations de L'Equipe, il se trame d'âpre discussions
au sein du FC Barcelone. Le cas Samuel Eto'o est à l'ordre du jour. Le
Camerounais, sous contrat jusqu'en 2012, attend une prolongation de
contrat. Mais il ne voit rien venir et s'interroge. Il pourrait alors
partir. Si tel était le cas, trois joueurs ont les faveurs des
dirigeants catalans. Il y a en premier lieu Zlatan Ibrahimovic,
priorité de Guardiola et placé devant Karim Benzema et Diego Forlan. Si
la venue du Suédois de l'Inter ne se faisait pas, Guardiola serait
favorable au recrutement du Lyonnais. Et un échange avec Samuel Eto'o
serait même à l'étude, moyennant une somme d'argent à verser pour le
Barça à Lyon au vu de la jeunesse de Benzema. Sous contrat avec l'OL
jusqu'en 2013, l'international français avait déclaré il y a plusieurs
semaines ne pas vouloir bouger à un an de la Coupe du monde 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfar
capitaine de l EN
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18841
Age : 71
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Ven 12 Juin - 4:14

Le Barça aux USA cet été

Le FC Barcelone va effectuer en août une tournée de pré-saison sur la côte ouest des Etats-Unis, où il jouera le 1er août contre les Los Angeles Galaxy et le 5 août contre l'équipe des Seattle Sounders. Auparavant, le Barca aura joué deux matches amicaux dans le stade de Wembley à Londres contre Tottenham, le 24 juillet, et le club champion d'Egypte Al-Ahly, le 26.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cox
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40229
Age : 61
Localisation : Pays Gaulois
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Dim 28 Juin - 4:05

Keirrison vers le Barça
L'attaquant
brésilien de Palmeiras, Keirrison, serait sur le point de s'engager
avec le FC Barcelone. «Il ne manque qu'un détail à régler avant de
pouvoir officialiser» le transfert, a expliqué Marcos Malaquias,
l'agent du joueur, au site sportif Globoesporte. Selon les médias
brésiliens, le montant du transfert s'élèverait à 15 millions d'euros.

l'equipe

_________________
As Far Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.AsFaRabat.com
Habboubb
Animateur
Animateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9713
Age : 32
Localisation : Tunisie
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: FC Barcelone   Lun 29 Juin - 23:28

et Samuel Etoo est presque en route pour Manchester City
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mkachkh.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FC Barcelone   

Revenir en haut Aller en bas
 
FC Barcelone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Challenge Barcelone 2010
» Morandais à Barcelone
» Ibrahim Afellay [ FC Barcelone ]
» GP DE BARCELONE
» 9º MAXI TUNING SHOW (circuit F1 de Barcelone) 8-9 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.AsFaRabat.com :: FOOTBALL :: FOOT INTERNATIONAL :: Football Clubs-
Sauter vers: