www.AsFaRabat.com


 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 mohamed maaroufi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cox
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40255
Age : 61
Localisation : Pays Gaulois
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: mohamed maaroufi   Ven 2 Sep - 1:04

Mohamed Maâroufi, un footballeur de charme



Né en 1949 à Derb Soltane à Casablanca, Mohamed Maâroufi a commencé, dès son tendre âge, à Taper dans un ballon. Ce fut au terrain du Chili à l'Hermitage où, en compagne de Petchou, Houmane et Bénéné, entre autres, il disputait d'innombrables matches entre des équipes de quartiers.
“ A chaque sortie du lycée Moulay Abdallah où j'étais étudiant, je m'empressais de rejoindre ce terrain où ont été formés de grands et illustres joueurs de Casablanca ”, souligne Maâroufi.

C'est d'ailleurs là où Hmida, encadreur du Raja, repérera ce jeune footballeur pétri de qualités et l'invitera à passer un test supervisé par Haj Abdelkader Jalal. Un test concluant, puisque Maâroufi rejoindra les “ Verts ” où, en catégorie minimes, il évoluera avec Ghandi, Bakdir, Trificha, Brahim et Hassan Benzit, entre autres. Après deux ans chez les minimes, Maâroufi s'affirmera comme un joueur promis à un grand avenir.

“ Un jour nous avions joué et battu l'Etoile 5-0 au cours d'une rencontre des cadets. Père Jego y assistait et nous a repéré (Bakdir, Ghandi, Trificha, Abdenbi et moi-même) et nous a demandé de venir s'entraîner avec l'équipe première ”, se souvient Maâroufi. “Après chaque entraînement de l'équipe première, le légendaire entraîneur du Raja, consacrait une heure ou plus à un travail spécifique avec nous, puis nous rejoignions Derb Soltane à pied ”, ajoute Maâroufi.

Le premier match en équipe première fut disputé par Maâroufi contre le Stade Marocain. Mené 1-0, le Raja est parvenu à égaliser grâce à une tête plongeante de ce joueur.

“ Ce jour-là, j'ai évolué parmi une pléiade de joueurs tels que Khalfi, Milazzo, Ouazzani, Bhaïja, Hamid, Raïs, Ramdane, Bouchta et Azzouz ”, se rappelle Maâroufi. Se consacrant beaucoup plus au football qu'aux études, Maâroufi fut contraint par sa famille de rejoindre El Jadida où il s'inscrira au lycée Ibn Khaldoune.“ Bouatra, joueur au Difaâ, qui était avec moi en classe se dépêcha d'aviser les dirigeants du club doukkali de mon arrivée à El Jadida. Et sur l'insistance des dirigeants de l'époque, ma famille m'autorisa alors à signer DHJ ”, souligne Maâroufi.

Ce fut le démarrage d'une longue et magnifique histoire avec le club dirigé alors par Brahim Tawfik et ensuite par Chergui Lyazid.
L'équipe qui végétait en deuxième division allait même éviter la chute en division inférieure. Heureusement que la rencontre disputée contre l'OCK et remportée grâce à deux buts signés Maâroufi sauva la situation.

Par la suite, un rajeunissement systématique de l'effectif et l'arrivée des Spagna, Moubarik, Chiadmi, Abdelwahab, Belhamdounia, Abdallah Bouatra donna un sang nouveau à l'équipe qui, profitant du retrait des FAR du championnat, disputera un mémorable match-barrage contre le Youssoufia de Rabat et accéda en première. “ Nous avions remporté la victoire 3-1 avec des buts inscrits successivement par Moubarik, Chiadmi et moi-même ” se souvient Maâroufi.
Avec l'arrivée d'Orotz comme entraîneur, le Difaâ Hassani d'El Jadida connaîtra une période faste puisque le club doukkali était devenu l'attraction du championnat avec une attaque percutante composée des Ouazir, Krimou, Benbiyi, Moubarik et Chicha, entre autres.

“ Nous aurions pu remporter des titres, mais les moyens limités de l'équipe freinaient nos ambitions. En plus nous jouions beaucoup l'attaque et encaissions beaucoup de buts. Pour renforcer le compartiment déffensif, Orotz

me fit jouer comme demi-centre. Et c'est en tant qu'arrière que je connus ma première sélection en équipe nationale, contre l'Allemagne de Beckenbauer, Overath et Seeler. Nous fumes battus 5-1 avec une équipe où figuraient Slimani, Hajjami, Moulay Driss, Ammari, Bourasse et Aliouate, entre autres”, se souvient Maâroufi.

Après Masson, vint Guy Cluseau avec lequel Maâroufi portera à 30 reprises le maillot de l'équipe nationale.
Pendant 10 ans il fut titulaire indiscutable tant en équipe nationale qu'aux FAR pour les compétitions du championnat militaire. “ Je suis resté près d'un an au centre sportif des FAR où j'étais appelé en tant que militaire pour disputer les rencontres du CISM, le Difaâ n'ayant pas voulu me libérer ”, note Maâroufi.
Ainsi, ce joueur exceptionnel prendra part aux Jeux méditerranéens de Tunis, à la Coupe du monde 1970 et à la Coupe d'Afrique en 1972.

Par ailleurs, avec les FAR, il participa à une Coupe Mohammed V à laquelle prenaient part Santos, Partizan de Belgrade et Saint-Etienne.
“ Nous avions sorti une rencontre époustouflante contre Santos qui nous a battus 2-1'après un second but litigieux. Ceci nous a valu les félicitations de S.M. Hassan II qui nous avait reçus, Hamidouch, Bamous, Boujemaâ, Allal et moi-même. S.M. Hassan II qui nous a donné une prime nous a, par ailleurs, prodigué ses conseils pour notre match contre Saint-Etienne et nous a fortement étonné par les grandes connaissances en football ”, se souvient Maâroufi.
La renommée de cet élégant joueur ayant franchi les frontières, il fut recruté par Nîmes en 1972 et joua sous la conduite du célèbre Kader Firoud et aux côtés de grands joueurs tel Mezy ou Adams.

De retour au pays, Maâroufi rejoindra le Wydad où il évolua sous la férulle d'Abderrahmane Belmahjoub, avant de prendre le poste d'entraîneur-joueur et diriger la formation où figuraient Zeghari, Moujahid, Bidida, Abdelhak et Yachine.
Par la suite, et alors qu'il pouvait encore jouer, Maâroufi décida d'arrêter sa carrière de football pour suivre un stage d'entraîneur à Budapest où il resta plus de dix mois. Rentré au Maroc il déclina une offre du Wydad qui lui proposait de s'occuper de son école de footballeur, pour aller entraîner le Difaâ d'El Jadida et diriger les Amnallah, Rohassalam et Kohaïli.

Par la suite, il entraîna la RSS et réussit à la sauver de la relégation avant d'aller suivre un stage d'entraîneur en Allemagne d'où il sorti major de sa promotion. “ C'est le gouverneur de Settat à l'époque, M. El Guerraoui, qui fut à l'origine de mon départ en Allemagne ”, se rappelle Maâroufi.

Sur proposition de Abdellatif Semlali Maâroufi, prendra la direction technique de l'équipe nationale juniors et participera à l'éclosion des Azmi, Brazi, Bidane, Chaouch, Hajri, Raounak, Jilal Fadel et Mouncef. Maâroufi entraînera ensuite successivement le Kawkab avec lequel il accédera en première division avant de rejoindre le FUS, une équipe des Emirats Arabes Unis et El Jadida. Il assurera la direction technique de la Ligue de la Chaouia, présidée à l'époque par Moulay Abdallah Alaoui.

Maâroufi qui vient de rentrer des Emirats Arabes Unis, où il était directeur technique d'une équipe, pense actuellement à changer de cap. “ Je pense que 20 ans de carrière en tant que footballeur et entraîneur m'ont donné assez d'expérience que je voudrais mettre au service des jeunes en me consacrant à la formation de cette catégorie, et ce dans le cadre de la réorganisation et de la mise à niveau de notre football, initiative que je salue”, souligne Maâroufi.
Actuellement, il est en contact avec des clubs français en vue de suivre un stage de recyclage qui lui permettra, le cas échéant, de prendre la direction d'un centre de formation.

“ Je souhaite profiter de l'occasion pour saluer les efforts du général de corps d'armée Housni Benslimane pour développer le niveau du football national ”, a conclu Maâroufi.



source le matin.ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.AsFaRabat.com
sultan
defenseur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 89
Age : 34
Localisation : *devant mon pc *
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: mohamed maaroufi   Dim 15 Jan - 22:22

combien de joueurs des far comme lui en equipe nationale 70 coupe du monde ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
mohamed maaroufi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mohamed maaroufi
» Inreview de Mohamed Timoumi
» Mohamed parrainé par les Gardon's
» Tournoi du feu Haj Benghmous Mohamed 2011
» [Arrivée officielle] Mohamed Benlaredj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.AsFaRabat.com :: AS FAR :: GLOIRES DES FAR / PALMARES-
Sauter vers: